Arten suchen

NISM

Inventaire des bryophytes de Suisse par régions naturelles

NISM-Logo

Le projet « Inventaire des bryophytes de Suisse par régions naturelles » (1984-2017) avait pour objectif l’évaluation, aussi exacte que possible, de la répartition des espèces de bryophytes de Suisse. Pour éviter que les données de répartition ne reflètent les préférences des recenseurs pour certains lieux d’excursion, une méthode de cartographie normalisée a été développée afin d’évaluer la répartition réelle des espèces. Des données supplémentaires ont été également intégrées et des échantillons anciens d’herbier ont été vérifiés et répertoriés. En 1985, une base de données digitales a été créée dans laquelle toutes les données collectées ont été enregistrées et ainsi sécurisées sur le long terme. Avec l’augmentation des données, le centre national de données sur les bryophytes de Suisse a été élaboré en 2017 faisant suite au NISM. Le NISM a débuté en 1984 et s’est terminé début 2017. A la fin de l’année 2016, on dénombrait un total de 274'251 données, un tiers provenant d’autres gros projets externes (voire source des données). Aujourd’hui, le centre de données national, la cartographie des bryophytes de Suisse, ainsi que les autres projets en bryologie sont regroupés sous le nom « Swissbryophytes ».

Etapes majeures

  • 1984 Début du projet « Inventaire des bryophytes de Suisse par régions naturelles »
  • 1985 Création de la base de données Oracle et intégration des premières observations
  • 2003 La base de données atteint 100'000 observations
  • 2004 Création du site internet et de l’« atlas en ligne des bryophytes de Suisse» permettant de publier les données sous forme de cartes de répartitions actualisées
  • 2006 Etablissement du réseau général de relevés normalisés marquant la fin de la cartographie
  • 2007 Le nom « Inventaire des bryophytes de Suisse par régions naturelles » change en « Inventaire national de la flore des bryophytes de Suisse », soulignant la portée nationale de la base de données et du centre de données de bryophytes de Suisse
  • 2017 La fin du NISM est actée. La base de données et les activités du centre de données des bryophytes de Suisse sont désormais associés au nom « Swissbryophytes »

Autorités responsables

Le NISM est apparu sous l’égide de l’Association suisse de bryologie et lichénologie (Bryolich), anciennement ASBL. Une commission de cartographie composée de quelques membres, s’est formée pour encadrer et développer le projet. Les membres fondateurs étaient Klaus Ammann, Johannes Geibel, Patricia Geissler, Hans Huber, Hans Hürlimann, Walter Strasser, Edi Urmi et Heinrich Zoller. Le projet a été conduit par Edi Urmi, soutenu par Patricia Geissler. En tant que siège du projet, l’Institut de botanique systématique de l’Université de Zürich (aujourd’hui ISEB) a offert l’infrastructure, les ressources informatiques et le soutien nécessaires à sa réalisation. De même, l’Office fédéral de l’environnement OFEV, a joué un rôle important par le soutien financier qu’il a fourni au NISM durant de nombreuses années.

Développement de la base de données du NISM

Anzahl Funde
Accroissement annuel des données du NISM entre 1985 et fin 2016. Les données sont distinguées selon leur appartenance aux relevés normalisés (rouge), ou aux autres observations avant (vert foncé) et depuis (vert clair) 1984. Les données provenant des projets externes « Monitoring de la biodiversité en Suisse » et « Suivi des effets de la protection des biotopes en Suisse » ne sont pas prises en compte dans ce graphique (voire source des données).
 

Publications dans le cadre du NISM

Geissler P., 1988. Un inventaire des bryophytes de la Suisse. — Musées de Genève 288: 16–21.
Geissler P., 1998. Jahresbericht 1997 zum Naturräumlichen Inventar der Schweizer Moosflora. — Meylania 14: 28–31.
Geissler P., Urmi E., Schnyder N. 1998. Naturräumliches Inventar der Schweizer Moosflora NISM (Liste der Moose der Schweiz und ihrer Grenzgebiete). — In: H. Schneider & J. Paulsen, CD Schweizer Botanik '98. Botanisches Institut der Universität Basel, Basel.
Hofmann H., Schnyder N., 2010. NISM Jahresbericht 2009. — Meylania 44: 38–41.
Hofmann H., Schnyder N., 2012. NISM Jahresbericht 2011. — Meylania 48: 23–27.
Hofmann H., Schnyder N., 2014. NISM-Jahresbericht 2013. — Meylania 52: 44–46.
Hofmann H., Schnyder N., 2016. NISM-Jahresbericht 2015. — Meylania 57: 44–47.
Hofmann H., Schnyder N., Müller N., 2014. 30 Jahre Naturräumliches (Nationales) Inventar der Schweizer Moosflora. — Meylania 52: 47–58.
Geissler P., 1988. Kessler E., 1992. Überblick über die jüngste Entwicklung des Biotop- und Artenschutzes und über die Stellung des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora (NISM) in der Naturschutzstrategie des Bundes. — Meylania 2: 23–26.
Müller N., 1996. Das neue NISM-Logo. — Meylania 11: 23.
Müller N., 1996. Jahresbericht 1995 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora und Ausblick auf 1996. — Meylania 10: 22–24.
Müller N., 1997. Jahresbericht 1996 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora und Ausblick auf 1997. — Meylania 12: 40–41.
Müller N., 1999. Jahresbericht 1998 zum Naturräumlichen Inventar der Schweizer Moosflora. — Meylania 16: 14–15.
Müller N., 2000. Jahresbericht 1999 zum Naturräumlichen Inventar der Schweizer Moosflora NISM. — Meylania 18: 25–26.
Müller N., 2001. Jahresbericht 2000 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora und Ausblick auf 2001. — Meylania 21: 20–22.
Müller N., 2002. Jahresbericht 2001 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora. — Meylania 23: 26–27.
Müller N., 2003. Jahresbericht 2002 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora. — Meylania 26: 23–24.
Müller N., 2004. Jahresbericht 2003 des Naturräumlichen Inventars der Schweizer Moosflora. — Meylania 29: 22–23.
Müller N., 2005. NISM Jahresbericht 2004. — Meylania 31: 36–37.
Müller N., 2006. NISM Jahresbericht 2005. — Meylania 35: 28–29.
Müller N., 2007. NISM Jahresbericht 2006. — Meylania 38: 16–17.
Müller N., 2008. NISM Jahresbericht 2007. — Meylania 40: 41–42.
Müller N., 2009. NISM Jahresbericht 2008. — Meylania 42: 44–45.
Schnyder N., 1995. NISM-Datenbank — neue Möglichkeiten zur Dateneingabe und -abfrage. — Meylania 8: 29.
Schnyder N., Hofmann H., 2011. NISM Jahresbericht 2010. — Meylania 46: 32–34.
Schnyder N., Hofmann H., 2013. NISM Jahresbericht 2012. — Meylania 50: 35–38.
Schnyder N., Hofmann H., 2015. NISM-Jahresbericht 2014. — Meylania 55: 31–34.
Urmi E., 1992. Verbreitungsdaten als Grundlage für Artenschutz bei Moosen. — Biological Conservation 59, 2-3: 185-190.
Urmi E., 1996. Welche Überraschungen bryofloristische Standard-Aufnahmen neben ihrem bekannten Nutzen noch zu bieten haben. — Meylania 10: 10–12.
Urmi E., 2002. L'inventaire des muscinées suisses, une cartographie comme une autre? — Mémoires de la Société Botanique de Genève 3: 15–20.
Urmi E., Geissler P., 1985. Inventory of Swiss Bryophytes. — Bryological Times 32: 3–4.
Urmi E., Schnyder N., 2007. Mapping bryophytes — a review. — Lindbergia 33: 40–54.

 
Auteur: H. Hofmann  5.2017    Traductrice: J. Steffen