Arten suchen

Zone d'étude

Le climat

Les zones de basse altitude en Suisse jouissent d'un climat pluvieux modéré sans saison sèche marquée. Dans les Alpes, trois étages climatiques se chevauchent: le climat boréal, le climat froid au-dessus de la limite des forêts et le climat de "pergélisol" dont les  températures moyennes sont en dessous de 0 ° C au mois de Juillet (Blüthgen 1964).

Température

La température varie surtout en fonction de l'altitude, mais aussi de l'exposition et elle affecte la végétation. En effet, la température moyenne annuelle fluctue de 11,5°C (Locarno) jusqu'en dessous de -10 °C (plus hauts sommets des Alpes). La variation annuelle de température entre janvier et mi-juillet oscille entre 14°C (étages supérieurs) et 21°C (Basse-Engadine). En Suisse, on trouve deux types de climats: le climat continental avec ses différences de températures saisonnières marquées et son faible taux d'humidité, et le climat océanique ayant les caractéristiques inverses.

Précipitations

Les précipitations jouent un rôle crucial pour la flore et sont largement liées à l'altitude. En Suisse, leur quantité annuelle varie de 530 mm à environ 4'000 mm, les régions les plus sèches se situant en Valais. La fréquence des précipitations et l'humidité ambiante des microhabitats sont d'autant plus déterminantes pour les bryophytes. Il tombe chaque année en Suisse au moins 1 mm de pluie ou de neige sur une période allant de 80 à 170 jours selon les régions. La quantité et la fréquence des précipitations vont de paire et c'est seulement sur les plus hauts sommets et au Tessin qu'il pleut ou neige rarement mais abondamment.

Diagrammes climatiques: à gauche le Plateau, au centre à gauche le Jura, au centre à droite les Hautes-Alpes, à droite la vallée des Alpes centrales; relevé annuel des précipitations (barres bleues) et de la température (ligne rouge -les lignes rouges fines représentent les valeurs moyennes mensuelles maximales et minimales); valeurs moyennes annuelles pour 1961 -1990; les deux échelles s'appliquent à tous les diagrammes. Source: MétéoSuisse

Luminosité

Les bryophytes sont évidemment tributaires de la luminosité. La durée et l'intensité de l'ombrage sont, surtout dans les Alpes, très variables et dépendent du relief, de la végétation et de la neige. Ce dernier facteur est moins important, mais il y a cependant des régions dans les Alpes avec un enneigement long et de plus d'un mètre d'épaisseur et qui présentent néanmoins une flore muscinale riche.

Vent

Comme chez les plantes à fleurs, il existe chez les bryophytes des espèces méridionales (p.ex. Campylopus atrovirens) que l'on peut trouver au Nord des Alpes, mais seulement dans les vallées où souffle le Foehn, un vent chaud descendant. Les landes exposées dans les Hautes-Alpes sont relativement pauvres en bryophytes.

Bibliographie

Blüthgen J. 1964. Allgemeine Klimageographie. — W. de Greuter, Berlin.
Auteur: E. Urmi  1.2011    Traductrice: A. Cailliau